Saison 17/18

Regard sur la création musical contemporaine Japonaise

Mercredi 28 Mars 2018, 20h, Opéra National du Rhin, Festival Arsmondo

L’Ensemble Linea, invité à la première édition du Festival Arsmondo, vous propose une soirée de découverte de pièces du répertoire des compositeurs japonais Toshio Hosaokawa, Misato Mochizuki et Tōru Takemitsu.

Le concert sera suivi d’une rencontre animée par Eva Kleinitz consacrée à la création musicale au Japon à laquelle participeront Sylvain Cambreling, chef d’orchestre et directeur musical du Yomiuri Orchestra, Toshio Hosokawa, compositeur et Misato Mochizuki, compositrice (sous réserve de leur disponibilité).

PROGRAMME :

Toshio Hosokawa, Atem Lied
(flûte basse solo)

Misato Mochizuki, Pas à pas
(accordéon, basson)

Toshio Hosokawa,In die Tiefe der Zeit
(accordéon, basson)

Tōru Takemitsu,Rain Spell
(flûte, clarinette, vibraphone, piano, harpe)

Toshio Hosokawa, Slow Dance
(flûte, clarinette, piano, violon, violoncelle, percussions)

DISTRIBUTION

Jean-Philippe Wurtz (Direction d’orchestre) Marie-Andrée Joerger (Accordéon), Antoine Pecqueur (Basson), Keiko Murakami (Flûte), Andrea Nagy (Clarinette), Victor Hocquet (Percussions), Reto Staub  (Piano), Geneviève Letang (Harpe), Marco Fusi (Violon, alto), Johannes Burghoff (Violoncelle)

Overseas IV

Tournée USA 2017 de l’Ensemble Linea

OVERSEAS IV

Après trois tournées Overseas en 2011, 2013 et 2016, l’Ensemble Linea revient aux Etats-Unis pour un quatrième cycle de concerts, de workshops de composition et de rencontres.

Cette tournée est particulièrement symbolique puisque l’Ensemble est réinvité par la Buffalo State University, partenaire de la première heure des tournées USA de Linea et qui avait déjà accueilli l’Ensemble à 3 reprises. Outre ce partenaire culturel, l’ensemble poursuit également la collaboration avec le compositeur américain David Felder, dont la pièce « Partial [Dist]res[s]toration » faisait déjà partie du voyage en 2011. Pour cette nouvelle tournée, David Felder fait l’honneur de proposer à l’Ensemble Linea une toute nouvelle pièce qui sera présentée en création mondiale et qui sera notamment interprétée par le violoniste Irvine Arditti.

PROGRAMME :

03 et 07 novembre 2017, University of Buffalo

David Felder, Nouvelle œuvre en création, pour violon solo et ensemble.

DISTRIBUTION :

Jean-Philippe Wurtz Chef d’orchestre, Irvine Arditti Violon solo, Keiko Murakami Flûte, Heidi Caillet Hautbois, Andrea Nagy Clarinette, Geneviève Letang Harpe, Reto Staub Piano, Marco Fusi Violon, Laurent Camatte Alto, Johannes Burghoff Violoncelle, Sven Kestel Contrebasse.

Festival Musica 2017

Jeudi 05 octobre 2017, 18h30 Auditorium de France 3 Alsace, Strasbourg

Musica

Le concert proposé cette année par l’Ensemble Linea entretient des liens profonds avec l’Académie de composition Philippe Manoury – Festival Musica, dont il fut en 2015 l’ensemble associé. Son programme réunit en effet les deux professeurs de composition de l’Académie 2017, Philippe Hurel et Daniel D’Adamo (qui en est par ailleurs le coordinateur artistique et pédagogique), à Amadeus Regucera, lauréat de l’Académie 2015. Le festival lui avait alors passé commande… l’heure est venue de la découvrir en création.

Créé en novembre 2008 par l’Ensemble XXI, Frontières-Alliages (pour 16 musiciens) met le sens orchestral raffiné de Daniel D’Adamo au service d’une écriture ici basée sur l’improvisation : plus ou moins dilaté, « l’instant devient un moment crucial », permettant à la forme de s’inventer au fur et à mesure de la composition et d’accueillir les matières sonores les plus hétérogènes, réminiscences de métal, de terre ou de bois.

Tout à la fois ancien batteur dans de nombreux groupes et docteur en composition de l’Université de Berkeley, Amadeus Regucera proposera ensuite au public de Musica de découvrir, dans Torso of Air|Stapled Flesh, sa manière de renouveler le concert de musique contemporaine en s’appuyant sur les musiciens eux-mêmes, à rebours des solutions électroniques – qu’il s’agisse de scénographier leur présence sur le plateau ou de les faire parler, crier, gémir, grogner… en plus de jouer de leur instrument !

Pour l’image de Philippe Hurel (1986-88, pour 14 musiciens) conjugue, enfin, les acquis de la musique spectrale au goût marqué de l’auteur pour la variation rythmique. Ces deux dimensions se combinent dans une écriture accompagnant le passage progressif d’une situation sonore à une autre, dans un va-et-vient entre fusion et dissociation des lignes instrumentales, toujours attentif à ce que l’écoute s’accroche au devenir d’éléments identifiables.

PROGRAMME :

Amadeus Regucera, nouvelle pièce, création mondiale

Philippe Hurel, Pour l’Image, 1986-88 (12’)

Daniel D’Adamo, Frontière Alliage, 2008 (18’)

DISTRIBUTION :

Jean-Philippe Wurtz Chef d’orchestre, Keiko Murakami Flûte, Jean-Marc Foltz Clarinette, Heidi Caillet Hautbois, Antoine Pecqueur Basson, Stephen Altoft Trompette, Deepa Goonetilleke Cor, Thierry Spiesser Trombone, Remi Durupt Percussions, Victor Hocquet Percussions, Marco Fusi Violon alto, Winnie Huang Violon, Elodie Gaudet Alto, Elsa Dorbath Violoncelle, Sven Kestel Contrebasse, Philippe Koerper Saxophone, Reto Staub Piano,

SAISON 17/18