17796202_695869203926577_1806180873416874613_n.jpg

Marie-Andrée Joerger

Marie-Andrée Joerger est diplômée avec les plus hautes distinctions de la Musikhochschule de Fribourg [Allemagne], dans la classe de Teodoro ANZELLOTTI, et aussi de la Musikhochschule de Bâle [Suisse], où elle s’est spécialisée en musique contemporaine dans l’ensemble «zone expérimentale» (diplôme obtenu de master spécialisé).

Elle est invitée à travers l’Europe en tant que soliste et chambriste dans de nombreux festivals : «Upol» festival à Nova Gorica [Slovénie], «Musique en scène» à Lyon, « IGNM » à Vienne [Autriche], «Festival International de Musique» de Colmar, «Notes Blanches» à Bucarest [Roumanie], le Zelt-Musik-Festival à Fribourg [Allemagne], « Festival Musica » à Strasbourg mais aussi au sein de grandes formations, telles que l’Orchestre Philharmonique National de Russie, l’Orchestre de la Junge Deutsche Philharmonie, l’Orchestre Philharmonique et le Kirchenchor de Fribourg [Allemagne], l’Orchestre de chambre de Toulouse. Elle s’est produite aux cotés de solistes renommés tels que Pierre Strauch, Pierre-Yves Artaud, Marc Coppey, Armand Angster, Françoise Kubler, Daishin Kashimoto.

Marie-Andrée Joerger est très active dans la création contemporaine et collabore avec des compositeurs tels que Th. Blondeau, B. Cavanna, P. Clift, D. d’Adamo, B. Furrer, S. Ishida, A. Schlünz, en créant régulièrement de nouvelles œuvres. Passionnée par la musique de chambre, elle fonde avec Philippe Koerper aux saxophones le duo JoergerKoerper, et avec Manuel Druminski, (violoniste solo et «konzermeister» de l’Orchestre Philharmonique de Fribourg en Allemagne), le duo Joerger-Druminski . Elle est aussi l’invitée régulière des ensembles de musique contemporaine «Accroche Note », «Linea» et «L’imaginaire» de Strasbourg. Marie-Andrée Joerger est professeur au Conservatoire et à l’Académie Supérieure de Musique de Strasbourg.

>>
Marie-Andrée Joerger
julien-wurtz.jpg

Julien Wurtz

Julien Wurtz débute la trompette à Souffelweyersheim, un petit village du nord de l’Alsace, et, après avoir obtenu son prix du Conservatoire de Strasbourg, se perfectionne dans la région parisienne auprès de Pascal Clarhaut et Frédéric Mellardi. Il intègre ensuite la Haute école de Musique de Genève et la classe de Gérard Métrailler qu’il quittera trois ans plus tard avec un Master en interprétation musicale. Professeur au Conservatoire de la Ville d’Annemasse depuis 2010 à 2013, il est également membre de l’ensemble de musique contemporaine Namascae Lemanic Modern Ensemble, et musicien supplémentaire de divers orchestres (Orchestre de la Suisse Romande, Orchestre de Chambre de Lausanne, Ensemble Contrechamps…).

En septembre 2013, Julien Wurtz retourne dans sa région d’origine en intégrant le pupitre de trompettes de l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg. Il rejoint également l’ensemble Opus 4 en mars 2014 et l’Ensemble Linea en septembre 2015.

>>
Julien Wurtz
olivier-maurel-nb.jpg

Olivier Maurel

Diplômé du conservatoire de Strasbourg (Prix Supérieur Inter Régional avec ‘mention du Jury’), Olivier Maurel a auparavant étudié avec Bruno Lemaître et Olivier Fiard à St Malo et Rennes. Depuis ses débuts de percussionniste, Olivier cumule, malaxe, triture ses expériences musicales et interroge les liens qui l’ont amené à y participer. En ressort un amour du son, une volonté de tissage méticuleux entre les arts, leurs médiums/vecteurs, leur poésie, leur philosophie, entre ces artistes volontaires qui les animent de leur généreuse créativité.

Actuellement, il joue avec l’Ensemble Linea, l’ensemble L’Imaginaire et deux formations personnelles : l’ensemble HANATSU Miroir et le duo électrique Ork. Olivier Maurel a travaillé avec des compositeurs reconnus comme Peter Eötvos, Maurilio Cacciatore, Joji Yuasa,Fritz Hauser, Kahia Saariaho, Alireza Farhang, Gualtiero Dazzi, Samuel Andreyev ou encore Januibe Tejera. Outre cela, il travaille régulièrement avec des artistes issus d’autres arts comme les plasticiens Zahra Poonawala, Yon Costes et Marie Anne Bacquet.

En 2008, il a fondé, avec la flûtiste Ayako Okubo, l’ensemble ‘HANATSU Miroir’ dont il est directeur artistique. L’ensemble à géométrie variable collabore avec de nombreux artistes en France et à l’étranger. En balance permanente entre l’univers de l’interprétation et celui de la création, Il explore ce point commun à tout humain qu’est la musique hors de toute frontière, cet univers qui offre autant de possibilités de croisement avec les êtres, les arts et les situations qui les entourent.

>>
Olivier Maurel
IMG_1488.jpg

Reto Staub

Reto Staub est né en 1979 à Herisau en Suisse. Il étudie le piano avec Thomas Herbut à l’Université de Berne, section Arts, et participe à des sessions de musique de chambre aux côtés de Reinbert de Leuw, Maurizio Kagel et l’Ensemble Modern.

Il découvre la clarinette avec Kurt Weber et suit une formation en jazz auprès de William Evans. Il intègre des cours de théâtre musical avec Georges Aperghis et Françoise Rivalland. Enfin, Verena Bosshart, Pierre Sublet, Pierre-Laurent Aimard, Peter Donohoe auront une impulsion décisive sur son travail. En 2006-2007, il est boursier de l’International Ensemble Modern Academy à Francfort/Main.

Il est membre de l’Ensemble Nikel, de l’Ensemble Linea (depuis 2007) et se produit également avec l’Ensemble Modern. Dans ce cadre, il a joué dans la plupart des pays européens et au Moyen Orient, et a participé aux festivals Wien Modern, Klangspuren, Champs Libres et Ultraschall. Il joue également dans un groupe de musique improvisée, Humour`s Humidity et collabore avec la troupe de danse „Hermesdance“. Il enseigne à la Musikschule de Baden (Suisse).

>>
Reto Staub
Johannes-e1512745481328.jpg

Johannes Burghoff

Johannes Burghoff est né à Gand (Belgique) en 1979 dans une famille de musiciens.Il fait ses études à Liège (Belgique) et à Strasbourg (France) dans la classe de Marise Douin et de Marc Coppey.

A travers sa personnalité, un éventail de multiples couleurs et d’extrêmes nuances sonores caractérisent sa musique; sa grande passion est la musique de chambre. Il a fonde, en 2002, le trio Mistral, trio à clavier toujours très actif aujourd’hui et invité à travers les différents continents. En tant que soliste et chambriste, il a partagé les scènes internationales de concert avec Tatiana Samouil, Alissa Margoulis, Mario Caroli, Misha Besverkny, Marcio Carneiro, Anne Cambier, Pablo Marquèz, Maiko Inoué, Olivier Piguet, Philippe Graffin, Matthias Buchholz et bien d’autres. Son répertoire s’étend de Johann Sebastian Bach à aujourd’hui.

Depuis 2005, Johannes Burghoff est violoncelliste de l’ensemble Linea, avec lequel il se produit partout dans le monde. Il est aussi violoncelliste du Concert Olympique dirigé par Jan Caeyers.

En 2009 Johannes Burghoff enregistre des œuvres de Peter Eötvös (label BMI; Budapest, Hongrie). En 2011, il enregistre un CD avec Chronos Aion. Un autre disque, «Hiver», est sorti en 2013, enregistré avec la soprano Anne Cambier. Ensuite, en 2014 il enregistre avec Maiko Inoué les pièces pour violoncelle et piano de Max Bruch, puis un deuxième CD avec le Trio Mistral (oeuvre de Shostakovitch, Rachmaninov et Schumann). En 2015 Johannes enregistre les variations de Beethoven pour le label UT3-Records, puis en 2016 de nouveau avec le trio Mistral, des oeuvres de Dvorak, Sibelius et Shostakovitch. Depuis 2011, Johannes dirige son propre « Festival International de musique à Jodoigne » (Belgique).

Johannes Burghoff joue sur un violoncelle de Januarius Gagliano datant de 1733.

>>
Johannes Burghoff
marco-fusi.jpg

Marco Fusi

Marco Fusi est violoniste, altiste et compositeur. Il a étudié auprès de Dimitrios Polisoidis (Klangforum), Ernst Kovacic (Universität für Musik und darstellende Kunst – Vienne) et Jeanne-Marie Conquer (Ensemble Intercontemporain). Il s’est produit avec des chefs et des solistes tels que Pierre Boulez, Lorin Maazel, Peter Eötvös, Beat Furrer, Susanna Mälkki, Vladimir Ashkenazy, Gustav Kuhn, Jürg Wyttenbach, Jean Deroyer, et Marco Angius.

Marco Fusi a interprété en première mondiale des nouvelles oeuvres de Castiglioni, Eötvös, Sciarrino, Vacchi, et Cattaneo, pour n’en nommer que quelques uns. Il s’est produit dans des salles renommées parmi lesquelles : Muziekgebouw à Amsterdam, Auditorium Parco della Musica à Rome, KKL Konzertsaal à Lucerne, Beyond Baroque à Los Angeles, Experimental Intermedia à New York, Palais Tchaikovsky à Moscow, et la Salle Béla Bartók à Budapest. Il a travaillé avec les ensembles Algoritmo (Rome), Interface (Francfort/Main), Proton (Berne), Linea (Strasbourg), Phoenix (Bâle), l’Arsenale (Trévise), MotoPerpetuo (New York), Ecce (Boston), et Handwerk (Cologne).

Il a enregistré l’intégralité de « Freeman Etudes » de John Cage pour le label italien de musique contemporaine Stradivarius. Dans le cadre de ce projet, Marco Fusi est intervenu dans des masterclasses et s’est produit à la University of Southern California, la Columbia University, l’Arizona State University, la Musikhochschule de Bâle, et le Conservatoire de Milan. Il a enfin été membre de l’académie du festival de Lucerne de 2007 à 2012, sous la direction artistique et musicale de Pierre Boulez.

>>
Marco Fusi
Geneviève_Létang_01.jpg

Geneviève Létang


Warning: Illegal string offset 'title' in /home/users4/e/ensemblelinea/www/WP/wp-content/themes/angle/inc/options/shortcodes/shortcodes.php on line 470

Professeur au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris depuis 1995, Geneviève Létang enseigne plus particulièrement la musique contemporaine, le répertoire d’orchestre et la didactique instrumentale. Elle collabore régulièrement avec les académies de musique de Belgrade, Fribourg, Genève, Londres, Amsterdam, São Paulo, Buffalo (NY)… Geneviève Létang est également une musicienne d’orchestre impliquée, sollicitée par l’Orchestre de Chambre de Lausanne, l’Orchestre Philharmonique de Radio France, l’Orchestre National de Bordeaux-Aquitaine entre autre, elle a joué sous les baguettes de chefs prestigieux comme Armin Jordan, Myung-whun Chung, Peter Eötvös, Emmanuel Krivine, Alain Lombard ou Pierre Boulez. Fortement engagée dans la musique contemporaine, elle participe à la création d’œuvres de Heinz Holliger, Frédéric Durieux, Philippe Leroux, Mario Stroppa, Gilbert Amy, Peter Eötvös, Brian Ferneyhough….

Elle rejoint l’ensemble Linea dirigé par Jean- Philippe Wurtz en 2007.

>>
Geneviève Létang
menu-direction-1.jpg

Jean-Philippe Wurtz

Jean-Philippe Wurtz fait ses études au Conservatoire National de Région de Strasbourg, où il obtient les premiers prix de piano, musique de chambre, analyse, harmonie, contrepoint. Il poursuit ses études à la Musikhochschule de Karlsruhe et reçoit aussi les conseils d’Ernest Bour qu’il rencontre à Strasbourg. Parallèlement, il est admis en tant qu’étudiant de l’International Eötvös Institute, qui lui permet de se perfectionner auprès de Peter Eötvös. Après avoir été l’assistant de Kent Nagano et de Peter Eötvös, il fonde, en 1998, l’ensemble LINEA, dédié à la création. Entre 1997 et 2000, il est directeur des Etudes Musicales aux Opéras de Montpellier et chef assistant à l’Orchestre National de Montpellier Languedoc-Roussillon, ce qui l’amène à travailler avec des chefs comme Friedemann Layer, Armin Jordan, Stuart Bedford et des metteurs en scènes tels Robert Carsen, Daniel Mesguich, Alfredo Arias, Jacques Nichet…

Sa carrière de chef l’amène alors à diriger, entre autres, l’Ensemble Modern, le Kammerensemble Neue Musik Berlin, l’Ensemble Plural, l’Ensemble Smash, l’Ensemble Accroche Note, l’Orchestre National des Pays de Loire, l’Orchestre National de Bordeaux-Aquitaine, l’Ensemble Intermodulacio, l’Ensemble Alternance, l’Ensemble Oh-ton, l’Ensemble Talea, l’Orchestre National de Montpellier…Il est l’invité régulier des grands festivals : Strasbourg (Musica), Montpellier (Radio-France), Budapest (Autumn Festival), Bruxelles (Ars Musica), Huddersfield (HCMF), Madrid, Bucarest, Vitoria, Darmstadt (Ferienkursen), Buffalo (June in Buffalo), New York (Lincoln Center), Seoul (ACL)…Pédagogue engagé, il collabore régulièrement avec les Musikhochschulen de Bremen, Essen, Karlsruhe, ainsi qu’avec le Conservatoire National Supérieur de Musique et Danse de Paris.Interprète engagé dans la création, il a donné plus de deux cents premières, parmi lesquelles des partitions de Klaus Huber, Peter Eötvös, Brian Ferneyhough, Michael Jarrell, Wolfgang Rihm, Younghi Pagh-Paan.

>>
Jean-Philippe Wurtz