Laurent-Camatte-crédit-Jean-Radel.jpg

Laurent CAMATTE

Après des études au CRR de Marseille où il obtient cinq prix (alto, musique de chambre, formation musicale, harmonie et contrepoint), Laurent Camatteintègre le Conservatoire Supérieur de Paris et y obtient un prix d’alto (B. Pasquier) puis d’analyse musicale (M. Levinas). Il est également lauréat des concours internationaux d’alto d’Epernay, Jean Françaix, ainsi que du Prix international Edmund Pendleton.

Son intérêt précoce porté à la musique contemporaine le mène à intégrer tour à tour plusieurs ensemble tels que l’ensemble Télémaque de 1993 à 1999, 2e2m de 1999 à 2010, ou encore Multilatérale de 2005 à 2016. Depuis 2014 il est l’alto soliste de l’ensemble Proton à Bern (Suisse), depuis 2016 il est titulaire de l’ensemble Court-Circuit et, depuis 2018, de l’ensemble Linéa. Il se produit également régulièrement au sein de l’Ensemble InterContemporain, notamment sous la direction de Pierre Boulez (Eclat-Multiples).

En étroite collaboration avec de nombreux compositeurs tels que György Kurtág, Pascal Dusapin, Martin Matalon, ou encore Michael Jarrell, plusieurs d’entre eux écrivent pour lui : Betsy Jolas, Jacques Lenot, Michaël Levinas, Philippe Schoeller, Samuel Andreyev, Yann Robin, Gilles Schuehmacher, Robert Coinel… Parmi ses principaux enregistrements, tous salués par la critique, citons « Moving » de Samuel Andreyev (Klarthe 2016) ; « B for Betsy » (œuvres pour alto de Betsy Jolas -Hortus 2012) ; « Chiaroscuro » (Erinnern als Abwesenheit III de Jacques Lenot -Intrada 2011) ;Trio à cordeset Quintette avec Clarinettede Betsy Jolas (Accord 2006) ;Troisième Roundet Turbulencesde Bruno Mantovani (Aeon 2003).

>>
Laurent CAMATTE
deepa_NB.jpg

Deepa GOONETILLEKE

Deepa Goonetilleke est née en 1985. Elle étudie la musique contemporaine, la musique ancienne et la musique orchestrale à Francfort-sur-le-Main et à Brisbane, en Australie. Deepa joue régulièrement avec les ensembles contemporains – Ensemble Modern, MusikFabrik, Ensemble Linea, Klangforum Heidelberg, Ensemble Ascolta, Ensemble Proton Bern et Lucerne Festival Academy Orchestra. Elle a également travaillé avec la Rheinische Philharmonie Koblenz, le Norrlands Opera Orchestra (Suède) et le Würzburg Philharmoniker.
En tant que chambriste, elle a été invitée à des festivals tels que le Festival d’automne de Varsovie, le Festival de Hollande, le Festival Ultraschall de Berlin, le Tagen für Neue Musik (Zurich), le Festival de musique de Strasbourg, Acht Brücken (Cologne) et le Podium Festival (Esslingen).
Deepa a joué dans le spectacle pour enfants Heroica, primé au Festival de Lucerne et a participé à des tournées dans toute l’Europe, se produisant dans des salles de concert telles que le Vienna Konzerthaus, la Elb Philharmonie, la Luxembourg Philharmonie et la Kölner Philharmonie. Depuis 2017, elle est membre du Trio Radial, une combinaison unique de clarinette, cor et violoncelle axée sur la commande de musiques nouvelles.
De 2010 à 2011, Deepa a été membre de l’International Ensemble Modern Akademie et a été boursière du Live Music Now de 2012 à 2016. Elle a reçu du Fonds culturel National et de la Fondation Michelle du Luxembourg) ainsi que de la Kunststiftung NRW (Allemagne).

>>
Deepa GOONETILLEKE
Reto-Staub.jpg

Reto STAUB

Reto Staub est né en 1979 à Herisau en Suisse. Il étudie le piano avec Thomas Herbut à l’Université de Berne, section Arts, et participe à des sessions de musique de chambre aux côtés de Reinbert de Leuw, Maurizio Kagel et l’Ensemble Modern. Il découvre la clarinette avec Kurt Weber et suit une formation en jazz auprès de William Evans. Il intègre des cours de théâtre musical avec Georges Aperghis et Françoise Rivalland. Enfin, Verena Bosshart, Pierre Sublet, Pierre-Laurent Aimard,
Peter Donohoe auront une impulsion décisive sur son travail. En 2006-2007, il est boursier de l’International Ensemble Modern Academy de Francfort.

Il est membre de l’Ensemble Nikel, de l’Ensemble Linea (depuis 2007) et
se produit également avec l’Ensemble Modern. Dans ce cadre, il a joué dans
la plupart des pays européens et au Moyen Orient, et a participé aux festivals
Wien Modern, Klangspuren, Champs Libres et Ultraschall. Il joue également dans
un groupe de musique improvisée, Humour`s Humidity et collabore avec la troupe de danse « Hermesdance ». Il enseigne à la Musikschule de Baden (Suisse).

>>
Reto STAUB
Thierry-Spiesser.jpg

Thierry SPIESSER

Thierry Spiesser est né en 1973 et commence le trombone à l’âge de 10 ans. Il rentre au Conservatoire National de région de Strasbourg l’année suivante dans la classe de Vincent Debes et de Bernard Poulain et y décroche la médaille d’or à 17 ans. En 1991, il obtient le 1er accessit à l’unanimité des jurys. En 1992, il obtient un 1er prix de trombone à la Confédération Musicale de France. En 1993, il obtient le prix interrégional à Metz et un 1er prix de l’Ecole Nationale
de Musique de Mulhouse avec les félicitations du jury. Il participe à
de nombreux stages de musique et se produit régulièrement en tant que soliste avec différentes formations de la région. Il enseigne au Conservatoire National de région de Strasbourg depuis 1995, et dans diverses écoles de musique en Alsace. Il se passionne également pour le répertoire baroque et contemporain.

>>
Thierry SPIESSER
1-3-10-Antoine-PECQUEUR.jpg

Antoine PECQUEUR

Né en 1982, Antoine Pecqueur commence l’étude du basson au Conservatoire de Strasbourg, avant d’intégrer, à l’âge de 18 ans, le Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon où il obtient son prix, en 2004, dans la classe de Laurent Lefèvre. Il se perfectionne ensuite à la Musikhochschule de Zürich auprès de Pascal Gallois puis avec Sergio Azzolini.

Il joue régulièrement au sein de formations symphoniques (Orchestre du Capitole de Toulouse, Orchestre Lamoureux, Opéra de Tours, Orchestre de Besançon, Nouvel Orchestre de Saint-Étienne, Orchestre symphonique de Mulhouse…) et occupe de 2003 à 2005 le poste de contrebasson solo à l’Orchestre de Limoges. Il s’illustre en tant que soliste dans les concertos de W.A. Mozart et Richard Strauss.

Dans le cadre de la Formation supérieure aux métiers de l’orchestre classique et romantique de Saintes sous la houlette de Philippe Herreweghe, Antoine Pecqueur se spécialise dans l’interprétation sur instruments anciens. Il collabore avec de nombreux orchestres sur instruments d’époque : La Chambre Philharmonique, l’Ensemble Matheus, Le Cercle de l’Harmonie, Les Musiciens du Louvre, Les Siècles, Anima Eterna…

Il met également au premier plan la défense de la musique contemporaine, en jouant avec l’Ensemble Linea, l’Ensemble Orchestral Contemporain ou encore l’Ensemble Lucilin. En 2003, il crée Jonglerie sauvage de Nabil Benabdelgalil au Festival Rawa d de Casablanca.

Antoine Pecqueur est aussi à l’origine de plusieurs formations de musique de chambre : le Duo Eole (hautbois et basson), le Duo Col Legno (violoncelle et basson), les Fagotins (ensemble de bassons baroques)…

Titulaire des diplômes d’Etat de professeur de basson et d’instruments anciens, il a enseigné de 2003 à 2007 le basson et le basson baroque au Conservatoire de Chartres.

Crédit Photo : Julien Benhamou

>>
Antoine PECQUEUR
1-3-9-Andrea-NAGY.jpg

Andrea NAGY

Andrea Nagy est née en 1978 à Budapest. Elle démarre l’apprentissage de la clarinette d’abord au Conservatoire Béla Bartók de Budapest avec András Horn, puis à l’Académie Franz Liszt aux côtés de Béla Kovács.

Elle poursuit ses études à la Musikhochschule de Freiburg en Allemagne, avec Dieter Klöcker et Jörg Widmann et obtient son diplôme en 2003. Elle intègre alors le programme d’études pour solistes dirigé par Ernesto Molinari à la Kunsthochschule de Berne (Suisse). C’est là qu’elle obtient en 2006 le Prix Musical Eduard Tschumi de meilleure soliste de l’année, pour son interprétation lors de l’examen final. Elle étudie ensuite, pendant deux ans et toujours à Berne, la clarinette basse.

Andrea Nagy a été distinguée par plusieurs prix et récompenses : en 1993, elle obtient le Premier Prix du Concours National de Musique en Hongrie. En 2002, elle bénéficie d’une bourse d’études aux célèbres Ferienkurse de Darmstadt. Deux ans plus tard, elle obtient le Prix Kranichstein décerné par la Ville de Darmstadt. En 2006, elle arrive deuxième, puis en 2009 première, au Concours Nicati d’Interprétation de la Musique Contemporaine, organisé par l’association suisse Tonkünstlerverein.

Andrea Nagy a intégré les masterclasses de David Smeyers et Eduard Brunner, et a participé plusieurs fois aux sessions de formation des Ferienkurse de Darmstadt. Elle a travaillé avec Stefan Litwin et Yukiko Sugawara.

Au sein de différents ensembles, Andrea Nagy s’est produite, entre autres, aux festivals suivants : Huddersfield Contemporary Music Festival, June in Buffalo, Gaida (Lituanie), Festival de Davos Festival et Festival de Lucerne. Son travail a déjà été enregistré sur CD, et elle a déjà joué à la radio et à la télévision, notamment dans l’émission «Nachtmusik» à la WDR 3 (Allemagne). Un portrait lui a été consacré dans la série d’émissions «Musik Debüt» pour la SWR (Allemagne).

Andrea Nagy se produit régulièrement avec les grands ensembles actuels tels que : Klangforum Wien, Ensemble Modern, oh ton-ensemble, Ensemble Mosaik, Ensemble Laboratorium et Smash Ensemble (Espagne)…Elle a aussi travaillé avec de nombreux chefs et compositeurs renommés, parmi lesquels Heinz Holliger, Pierre Boulez, Matthias Spahlinger, Erhard Karkoschka, Nicolaus A. Huber, Helmut Lachenmann and Johannes Kalitzke. Elle joue avec l’ensemble Linea depuis 2009.

>>
Andrea NAGY
1-3-8-Keiko-MURAKAMI.jpg

Keiko MURAKAMI

Keiko Murakami a étudié la flûte traversière avec Keiko Honda et Tomoko Nozaka à l’Université de Shimane au Japon où elle a obtient une licence d’enseignement musical. Elle vient en France en 2002 pour étudier la flûte avec Mario Caroli et Claire Gentilhomme ainsi que la musique de chambre avec Armand Angster au Conservatoire de Strasbourg, dont elle est diplômée avec les plus hautes distinctions. Elle a également obtenu le diplôme de théâtre musical de la Hochschule der Künste de Berne sous la direction de Georges Aperghis et de Françoise Rivalland et est titulaire du master professionnel de l’interprétation de l’Université de Strasbourg.

Depuis 2003, elle est flûtiste de l’Ensemble Linea dirigé par Jean-Philippe Wurtz, avec lequel elle a participé à de nombreuses créations d’œuvres de compositeurs contemporains. Elle partage sa passion pour la recherche musicale « L’Imaginaire, musiques d’idées » dont elle est membre fondateur. Elle fait également partie de l’oh-ton ensemble. Keiko Murakami recherche la poésie de l’interprétation à travers tous ses projets personnels : du répertoire baroque jusqu’à des spectacles entièrement conçus par elle, en passant par la création de nouvelles œuvres et la collaboration avec des artistes de différents domaines. Cette ouverture d’esprit à incité des compositeurs, tel que Daniele Bravi, Eric Maestri, Ivan Solano, Dominique Delahoche, Andrea Sarto, et Paolo Aralla à lui dédier leurs œuvres.

En tant que soliste et chambriste, Keiko Murakami s’est produite notamment sous la direction de Jean-Philippe Wurtz, Diego Masson, Beat Furrer, Marco Angius, et a joué dans de nombreux festivals, notamment en Europe et au Japon : Biennale di Venezia, Musica (Strasbourg), Trans’art (Bolzano), Ciclo de Conciertos de Musica Contemporanea (Buenos Aires), Musiques Démesurées (Clermont-Ferrand), Nouvelle Strasbourg Danse, Akiyoshidai Contemporary Music Seminar and Festival (Japon), Biennale de Berne, Aspects des Musiques d’Aujourd’hui (Caen), et Cantiere Internazionale d’Arte di Montepulciano. Hudders eld Contemporary Musique Festival, International Ferienkurse für Neue Musik (Darmstadt/Germany), etc.

Ses enregistrements sont publiés par Ricordi (Aura pour flûte seul/Emmanuel Nunes), par Stradivarius avec l’Ensemble Algoritmo (Luci mie traditrici/Salvatore Sciarrino, Studi per l’intonazione del mare/Salvatore Sciarrino, et dans le CD monographique de Daniele Bravi « Del vero e del falso »), et par l’Empreinte Digitale dans CD « Tempio di Fumo » du flûtiste Mario Caroli.

>>
Keiko MURAKAMI
olivier-maurel-nb.jpg

Olivier MAUREL

C’est après avoir étudié aux conservatoires de Rennes (Analyse, Histoire de la musique) avec Olivier Fiard et celui de St Malo avec Bruno Lemaître, qu’Olivier Maurel finit ses études de percussions au conservatoire de Strasbourg (Sejourné, Riedinger, Fougeroux) ou il termine son cursus avec les félicitations du jury. En parallèle de ce cursus il nourrit son parcours de rencontres avec Jean Geoffroy, She-e Wu, Nigel Shipway, Fabrice Marandola, Steve Shick, Christian Dierstein…

Musicien en recherche de ponts entre les esthétiques, il étudie également le violon et les ondes Martenots, collabore dans des formations de musiques traditionnelles et des projets de musiques électroniques avant d’intégrer l’Ensemble Linea en 2008. En parallèle de son activité d’interprète, il compose pour le théâtre et les arts plastiques.

En 2010 il fonde avec la flûtiste Ayako Okubo l’ensemble HANATSU miroir, dont l’une des particularités est le travail multi-disciplinaire autour d’un répertoire contemporain.

Il est également soliste des Percussions de Strasbourg depuis 2015 et moitié du duo électrique Ork qu’il développe avec Samuel Klein depuis 2013.

Son parcours au sein de ses différentes formations l’a amené à créer et interpréter de nombreuses pièces de compositeurs reconnus ou en devenir (Andreyev, Tejera, Cacciatore, Xu Yi, Farhang, Posadas, Manoury, Boulez, Ferneyhough, Kampela, Paag, Cendo, Dumont, ERikm, Sakai …) et à se produire sur tous les continents.

>>
Olivier MAUREL
genevieve-letang.jpg

Geneviève LETANG

Professeure au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris depuis 1995, Geneviève Létang enseigne plus particulièrement la musique contemporaine, le répertoire d’orchestre et la didactique instrumentale. Elle collabore régulièrement avec les académies de musique de Belgrade, Fribourg, Genève, Londres, Amsterdam, São Paulo, Buffalo (NY)… Geneviève Létang est également une musicienne d’orchestre impliquée, sollicitée par l’Orchestre de Chambre de Lausanne, l’Orchestre Philharmonique de Radio France, l’Orchestre National de Bordeaux-Aquitaine entre autre, elle a joué sous les baguettes de chefs prestigieux comme Armin Jordan, Myung-whun Chung, Peter Eötvös, Emmanuel Krivine, Alain Lombard ou Pierre Boulez. Fortement engagée dans la musique contemporaine, elle participe à la création d’œuvres de Heinz Holliger, Frédéric Durieux, Philippe Leroux, Mario Stroppa, Gilbert Amy, Peter Eötvös, Brian Ferneyhough….

Elle rejoint l’ensemble Linea dirigé par Jean- Philippe Wurtz en 2007.

Crédit photo : Jean-Marc Nigon

>>
Geneviève LETANG
1-3-5-Sven-KESTEL.jpg

Sven KESTEL

Né en 1966 à Stuttgart, il étudie la contrebasse avec M. Thomas Stabenow à la Swiss Jazz School de Berne puis à l’académie de musique de Freiburg avec M. Stert. Il participe à de nombreuses masterclass avec L. Streicher (Vienne), K. Stoll ( Berlin) et M. Bunya ( Würzburg).

Il est engagé à l’orchestre Philharmonique de Fribourg de 1997 à 1998. Il intègre également de 1998 à 2000 l’ensemble Musical « la Belle et la Bête » à Stuttgart.

Depuis l’obtention de son diplôme en 1997, il est très actif comme musicien de studio et sera invité à jouer avec de nombreux orchestres, jazz ensemble ou encore de Tango. Contrebassiste solo du Basel Sinfonietta, membre de l’ensemble « Surplus », membre du « Kook Jazz Quintet » et de l’Experimentalstudio de la SWR.

>>
Sven KESTEL