AGENDA / ACTUS

COFFIN BUBBLE BLUE
RUHRTRIENNALE 2022

ENSEMBLE LINEA, YARON DEUTSCH, YALDA ZAMANI 
03 SEPT 2022 | 20h
Gebläsehalle, Landschaftspark Duisburg-Nord

PROGRAMME :

 

Chaya Czernowin

Knights of the strange (2015)

Duo-Version für E-Gitarre und Akkordeon

 

Raphaël Cendo

Coffin Bubbles Blue (2021)

für E-Gitarre, Ensemble und Elektronik

 

Pierluigi Billone
Sgorgo Y (2012)

für E-Gitarre

Electric guitar  Yaron Deutsch
Ensemble Linea
Conductor Yalda Zamani

A-5882484-1511252375-4441.jpeg.jpg

Dans le blues, le rock et le jazz, la guitare électrique est plus qu'un simple instrument. C'est une icône. Son son évoque des sentiments de liberté, de jeunesse et d'invincibilité. Maintenant, il a également assumé un rôle irremplaçable dans la nouvelle musique. Son son puissamment associatif confronte les compositeurs à de nouvelles options et à de nouveaux défis, notamment lorsqu'il s'agit d'unir les sphères acoustique et électronique. À quel point cette confrontation peut être fondamentalement différente, joyeuse et imaginative, est démontré par le virtuose israélien de la guitare électrique Yaron Deutsch, jouant trois œuvres qui ont été composées pour lui au cours des dix dernières années. Dans Knights of the strangede Chaya Czernowin, l'instrument se lance dans une union lente et rêveuse avec l'accordéon. Raphaël Cendo tisse même le filet du son hybride à travers plusieurs époques et cultures : son concerto Coffin Bubbles Blue explore des amalgames extravagants entre la guitare électrique et des instruments tels que le théorbe baroque, le cimbalom, l'orgue à bouche chinois Sheng et l'orgue électrique. Pendant ce temps, dans Sgorgo Y, l'Italien Pierluigi Billone se concentre de manière quasi obsessionnelle sur un détail mécanique de la guitare électrique, le place sous examen microscopique et suit sa fascination dans un rituel zen. Et pour faire celà, il lui suffit de la main gauche du guitariste.

In blues, rock and jazz, the electric guitar is more than just an instrument. It is an icon. Its sound conjures up feelings of freedom, youth and invincibility. Now, it has also assumed an irreplaceable role in new music. Its powerfully associative sound confronts composers with new options and challenges – not least when it comes to uniting the acoustic and electronic spheres. How fundamentally different, joyful and imaginative this confrontation can be, is demonstrated by the Israeli electric-guitar virtuoso Yaron Deutsch, playing three works that have been composed for him in the last ten years. In Chaya Czernowin’s Knights of the strange, the instrument embarks on a slow and dreamily tentative union with the accordion. Raphaël Cendo even spans the net of hybrid sound across several epochs and cultures: His concerto Coffin Bubbles Blue explores extravagant amalgams between the electric guitar and instruments such as the Baroque theorbo, the cimbalom, the Chinese mouth organ Sheng and the electric organ. Meanwhile, in Sgorgo Y, the Italian Pierluigi Billone focuses almost obsessively on a mechanical detail of the electric guitar, places it under microscopic inspection and follows its fascination in a Zen-like ritual. And to do this, all he requires is the guitarist’s left hand.

À L'AIR LIBRE

Action de création musicale en soutien à l’opposante politique biélorusse Maria Kalesnikava par Frédéric Durieux et l’Ensemble Linea

Suivez-nous sur Facebook et Instagram